"Chut! Les réseaux sociaux!"

Est-ce que vous vous sentez dépendant  des réseaux sociaux (RS)?

Avez-vous  tendance à être un peu trop réactif  et à répondre impulsivement aux notifications? 

Vous sentez-vous souvent envahis par différentes émotions lorsque vous utilisez les RS?

Si c’est le cas, voici un défi qui pourrait vous aider à mieux gérer votre utilisation des réseaux sociaux.

C’est gratuit, bien entendu!

Inutile de le nier, les RS nous offrent une belle gamme de possibilités! 

Ils peuvent nous aider à maintenir des contacts avec des êtres chers, nous présenter un vaste choix d’activités, nous mettre en contact avec des personnes et des actions inspirantes, nous offrir l’opportunité d’appartenir à des groupes, d’échanger sur des sujets qui nous tiennent à coeur, etc.

Le but visé avec ce défi n’est pas celui de  cesser d’utiliser les réseaux sociaux, de se couper du reste du monde, de vivre chacun dans notre bulle, de se protéger du monde extérieur ou de se fermer les yeux sur ce qui se passe autour de nous. Non! Non! Non!

Bien au contraire, l’invitation avec ce défi est d’intégrer les RS dans nos vies de manière consciente en portant attention à nos propres automatismes pendant que nous glissons allègrement le bout de nos doigts sur les écrans. Tout simplement!

Comme on le dit souvent :

 « Trop, c’est comme pas assez!

En effet, si les RS finissent par devenir chronophages, en plus d’ajouter de l’encombrement dans notre esprit  lui-même déjà fort agité pour différentes raisons, une surcharge mentale risque de nous envahir au bout de nos journées. 

Résultat: l’apaisement de l’esprit semble inaccessible, une fatigue mentale s’installe et l’anxiété devient de plus en plus présente.

Je dois vous l’avouer, il y a plusieurs années, j’avais moi-même décidé de fermer mes comptes de réseaux sociaux  à cause de tout ce bruit mental qui persistait dans mon esprit. Toutefois,  j’ai vite réalisé que je n’arrivais plus à contacter mes employés, mes amis, ma clientèle, etc.  Tout ce beau monde là était pourtant facilement joignable sur les RS.

Puis, j’ai constaté qu’à la clinique, la secrétaire réussissait à contacter nos clients en passant par les RS. J’ai finalement fait le constat que nous en étions rendus là et que cette réalité n’allait tout simplement pas disparaître; Bien au contraire,  elle allait prendre de l’expansion. Hé oui!

Les RS font désormais partie de notre vie et ceci, jusqu’à la fin des temps.

Trouver le juste équilibre! 

Il faut se rappeler que notre vie n’est  pas  un film que nous fabriquons de toutes pièces avec quelques morceaux de notre histoire que nous affichons frénétiquement au grand jour à la recherche d’une approbation sociale! Elle est bien plus que cela n’est-ce pas!

Chaque moment de notre existence compte, qu’il soit exposé ou pas, qu’il soit vu ou pas, aimé par les autres ou pas, partagé ou pas, qu’il soit reconnu ou pas, qu’il soit spectaculaire ou pas, etc.

Chaque instant de notre vie mérite d’être pleinement vécu plutôt que d’être pleinement vu.

Après mon questionnement et mes péripéties avec le web, j’ai fini par me réconcilier avec la réalité actuelle. Je me suis créé de nouveaux comptes en sélectionnant minutieusement mes contacts mais surtout en portant attention à mon attitude et aux automatismes qui se déclenchent au fin fond de mon système nerveux lorsque je navigue sur les RS et le web.

Aujourd’hui, je me sens à la fois libre et heureuse de bénéficier de cette belle opportunité d’échanger sainement sur les RS. D’avoir la sagesse de savoir m’en distancier lorsqu’il le faut  afin de savourer pleinement la richesse de ma propre existence qui est unique, magnifique, remarquable même si elle ne correspond pas à l’image parfaite qui circule bien souvent sur les RS.

Si vous sentez que votre navigation sur les RS a tendance à devenir  problématique au point de vouloir porter un  changement à cette situation sans toutefois fermer vos comptes? Je vous propose d’examiner ce défi. 

Voici quelques signaux d’alerte à considérer dans votre réflexion:

 
  • Vous ne pouvez pas vous empêcher d’aller voir si vous avez reçu des « J’aime » peu importe l’heure de la journée et même parfois durant la nuit;
  • Vous lisez toutes les histoires que « vos amis » postent sur les RS pour finalement avoir l’étrange l’impression que votre vie est banale ou insignifiante; 
  • La première chose que vous faites au réveil le matin est d’ouvrir votre appareil et de naviguer sur les RS;
  • Les RS sont devenus chronophages. Vous constatez que vous perdez beaucoup de votre précieux temps au cours de vos journées;
  • Votre sommeil est peut-être affecté à cause de l’utilisation des RS;
  • Vous écoutez vidéo après vidéo avec une certaine difficulté à vous arrêter;
  • Toutes sortes d’émotions continuent de vous envahir après avoir consulté les RS ou visionner des vidéos;
  • Vous avez cette irrésistible impulsion d’aller admirer « la vie parfaite » des autres et de vous comparer;
  • Vous vous sentez triste lorsque vous constatez que vous n’avez pas toutes ces belles choses que vos amis semblent avoir, que vous ne réalisez pas ces superbes voyages, que vous n’avez pas pu avoir cette magnifique famille, que vous n’habitez pas dans cette immense maison, que votre vie de  couple n’est pas si reluisante que ce que vous voyez sur les réseaux sociaux et que ce beau mariage en blanc avec le gars ou la fille parfaite n’arrivera sans doute jamais;
  •  Vous ressentez souvent l’envie de publier tout ce que vous faites au cours de vos journées; vos repas, vos ménages, vos courses, vos sorties, vos rencontres, vos discussions, vous émotions, vos impressions, etc.
  • Au contraire, vous ne publiez jamais rien mais vous passez des heures et des heures à examiner tous les détails de la vie des autres.

 
 Si un seul de ces signes correspond à votre réalité, je vous suggère de vous inscrire au défi: 
Chut! Les réseaux sociaux!

Ensemble, nous apprendrons comment nos automatismes,  inscrits dans notre système nerveux depuis la nuit des temps, sont actionnés lorsque nous naviguons sur les RS et le web. Nous verrons comment nous pouvons facilement tomber dans le piège menant à un ou plusieurs des comportements indiqués ci-dessus.

Bonne nouvelle:  en prenant conscience de nos automatismes,  il est possible d’améliorer notre utilisation des RS!

C’est ce que je vous propose avec ce défi dans lequel  je vous accompagnerai et que je réaliserai en même temps que vous. 

Une rencontre d’environ 45 minutes par jour sur la plateforme ZOOM à midi (heure du Québec) ou à 18h00 ( heure de La France) et un journal de bord vous seront alors transmis.

Après ces 5 jours, vous pourrez reprendre avec fierté votre utilisation des RS, mais il est fort à parier qu’elle sera différente et bien  plus équilibrée.

Les dates de ce défi sont à déterminer.  Il devrait avoir lieu cet automne. Je vous invite à réserver votre place en cliquant sur le bouton ci-dessous. Vous serez les premiers avisés lorsque les dates seront fixées.

Au grand plaisir de cheminer avec vous dans le défi: Chut! Les réseaux sociaux!

%d blogueurs aiment cette page :