Devenir conscient, devenir aimant

Devenir conscient, devenir aimant

Aimer tout ce qui touche la vie; la nature, la beauté d’un coucher de soleil, la fine brise du printemps qui glisse sur mon visage, l’odeur du sol après la pluie, le sourire d’un enfant, la joie de mon chien qui rapporte un bout de bois.

Devenir conscient signifie être en contact direct avec ce qui est, avec ma propre vie mais aussi avec celle qui émerge des éléments constituant mon environnement.  Devenir conscient c’est dépasser les limites de ma propre histoire pour accéder à quelque chose de plus grand; cette immensité qui côtoie l’infiniment petit comme cette une gouttelette d’eau scintillant à la surface de la neige sous l’effet du soleil, lui-même flottant dans l’univers.

Avec la conscience d’être on perçoit que tout est lié, que ce que l’on fait aux autres, on le fait à soi-même. Comme si le vent de la vie ramenait dans notre jardin les akènes de nos comportements dispersés chez le voisin. Que la notion du temps n’ait pas d’importance puisque chaque instant compte et est vécu pleinement.

Devenir conscient, c’est devenir aimant de cette vie qui coule en soi comme un flot torrentiel de possibilités nous permettant de faire l’expérience d’être vivant.

Ce matin, je me suis réveillée dans cette conscience et je ne pouvais qu’aimer ce que je voyais. MClôde