V comme VIPASSANA

Vipassana, vision 4D!

Vision 4D car il me semble que l’on voit quelque chose delà du 3 D un peu difficile à décrire!

Vipassana est un mot pali signifiant voir les choses telles qu’elles sont. On peut aussi utiliser le terme de vision profonde.

Notez que le pali est une langue indo-européenne ancienne qui était parlée en inde. Les premiers textes bouddhiques étaient en pali. Cette langue est encore utilisée aujourd’hui, mais uniquement dans le contexte religieux ou liturgique dans le bouddhisme theravada.

 Ce dernier est une branche du bouddhisme. Toutefois, comme je ne suis pas spécialiste de ce sujet, je  vais m’en tenir à cette très courte description!

Vipassana consiste donc en une technique de méditation qui a été enseignée par le Bouddha il y a 2500 ans. Cette approche était considérée comme un remède universel pour des maux universels selon le Bouddha.
La technique a été transmise au fil des siècles, mais c’est M. S.N. Goenka de la Birmanie qui l’enseigna à l’ensemble de la population. En fait, c’est après avoir lui même reçu ces précieux enseignements auprès de U Ba Khin qu’il s’installa en Inde et commença à enseigner Vipassana à la fin des années 60.

Vipassana fut ainsi enseigné à des milliers de personnes en Inde puis peu à peu à travers le monde entier. C’est en 1982 que cette pratique pénétra dans les pays occidentaux tel qu’au Canada.
Vipassana est une méthode de transformation de soi par l’observation de soi. Je peux vous assurer que c’est très puissant comme technique. Notez que cette dernière  n’est absolument pas sectaire.

En réalité, elle consiste à effectuer un voyage au fond de soi et sachez que l’on plonge profondément et longtemps. Contrairement à la plongée sous-marine, où nous  rencontrons des problèmes d’équilibrage dans les oreilles internes, ici on fait face à un ajustement de l’équilibrage entre les deux oreilles!

On observe ce qui est,  tel que c’est,  sans jugement. On se rend compte, au cours de la plongée, que le filtre de nos perceptions est plutôt épais et surtout déformant. Cette technique d’une durée de 10 jours permet de dissoudre les impuretés mentales (ce sont bien les mots employés et nous en aurions tous!) par l’observation de ce qui est, tel quel.  Ceci nous donne accès à un équilibre entre le corps et l’esprit, le tout empreint d’amour et de compassion. Vous ne me croyez pas? Je vous mets au défi de l’essayer!

Pour terminer sur ce sujet, sachez qu’il existe des centres Vipassana partout dans le monde et que depuis plusieurs années, ils ont même intégré cette pratique dans certaines prisons.

Lien avec la pleine conscience

La méditation de pleine conscience a émergé de cette pratique. C’est pourquoi je vous en parle ici. On verra plus en détail les liens tissés entre Vipassana et la pleine conscience dans un article ultérieur. D’ici là, peut-être allez-vous expérimenter cette vision profonde dans un des nombreux centres que l’on peut retrouver partout dans le monde!

MClôde

Retour à l’abécédaire